Ethique

Confidentialité et discrétion
Quelles que soient les circonstances, le coach s’engage à une confidentialité totale, y compris dans le cas d’une prise en charge de l’action de coaching par l’employeur.
Autonomie et libre-arbitre
Le coach a pour objectif personnel l’autonomie de son/sa client(e): celui/celle-ci doit être en mesure d’entretenir les acquis de l’expérience du coaching au-delà de l’action de coaching, y compris lorsque l’action est terminée.
Responsabilité partagée
Le coach et son/sa client(e) sont engagés à part égale dans l’action de coaching. Le coach a une obligation de moyens, les résultats découleront de l’engagement de la personne coachée, de son implication dans l’action de coaching.
Supervision
Le coach doit disposer d’un lieu de supervision, un espace qui lui permet de faire régulièrement le suivi de sa pratique auprès de superviseurs certifiés et l’engage dans une démarche permanente d’amélioration de sa pratique. Personnellement, je suis supervisée dans le cadre du DÔJÔ et je fais partie de l’APC (Association Professionnelle des Coachs)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>